Le Professeur Marie Vidailhet

Détail des activités scientifiques de l’équipe du Pr Vidailhet

MarieVidailhet

Rendez-vous entre Madame le Professeur Vidailhet et Jean-Michel Fournier ,
DATE : 20 Janvier 2015 à 11H.
But : Faire le point sur la production de publications et les activités.
Lieu : Bureau du Professeur Marie Vidailhet – AP/HP La Pitié Salpétrière.
Bâtiment de Neurologie Paul Castaigne

Une publication en 2013. D’autres sont à venir mais nous sommes toujours dans la contrainte du temps nécessaire et peu prévisible sur ce type de publications.

Idées de financement à venir :

  • 1 – Financement 4eme année de thèse de doctorat de Mme Aliénor
  • 2 – Ingénieur électronique travaillant sur le traitement du signal.

Activités en cours :

Toujours sur le cervelet, sujet à la mode dit-elle, tant en Europe qu’aux USA. Etude à base de systèmes magnétiques externes non invasifs. Mais, à priori, il faut comprendre le fonctionnement du cervelet et ses interactions électriques, identifier les dysfonctionnements dans le cerveau.

Pour autant, le cerveau est en perpétuelle mutation et il n’existe pas d’atlas type de celui-ci (selon âge, pathologie, complications…). Cette technique donnerait lieu à la stimulation magnétique Trans crânienne répétée (rTMS) et cela pourrait prédire la réponse à la Stimulation Cérébrale Profonde (SCP), ce qui en ferait un traitement-test préalable à l’implantation définitive des electrodes.

La rTMS doit être répétée car elle n’aurait qu’une efficacité temporaire.

Axes évoqués pour collaboration :
  • Tout comme le partenariat pour la thèse de Xavier, j’ai proposé de témoigner de ce qui a été fait avec l’industrie pour répéter l’opération avec d’autres entreprises. Apport pour celle-ci : Communication institutionnelle liée à la recherche sur l’humain.


(lettre trimestrielle de l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière)

Le cerveau moteur contrôle les gestes et les mouvements. L’aire motrice de Brodmann qui se situe au niveau frontal est responsable des commandes de chaque muscle du corps. Les neurones présents à ce niveau sont appelés les cellules pyramidales. Leur particularité est de posséder des axones très longs regroupés en un faisceau qui atteint la partie basse du cerveau, le bulbe. Ce faisceau pyramidal croise et descend le long des parties latérales de la moelle épinière, pour aller activer les motoneurones lesquels sont responsables de la stimulation musculaire. Le cervelet coordonne le mouvement et les ganglions de la base le rendent plus précis. Les dystonies qui se caractérisent par des contractions soutenues avec des postures anormales constituent un type de troubles du mouvement. D’autres types sont possibles comme dans le syndrome Gilles de la Tourette ou la maladie de Parkinson.

L’équipe de Marie Vidailhet explore les liens entre les anomalies des circuits cérébraux (les interactions entre le cortex et les structures plus profondes comme les ganglions de la base, le cervelet et le tronc cérébral) et les anomalies de fonction (motricité et comportement). Leur but est d’identifier les réseaux cérébraux responsables des mouvements anormaux chez les patients, en particulier la dystonie.



Pour mieux connaitre le professeur Vidailhet: http://www.dailymotion.com/video/xrvxwj_marie-vidailhet_news


Aller à la liste des évènements
Aller à la liste des news